Notre pélerinage à Assise

L’idée d’un pèlerinage est née très vite, nourrie par le désir de fêter notre jeune communauté, ouverte le 4 octobre 2010 (jour de la Saint François, ça ne s'invente pas !), et d'approfondir ensemble nos valeurs, de nous enraciner dans cette dimension spirituelle qui sous-tend notre vie à L'Arche.

Assise, sur les pas de Saint François et de L’Arche...
L'héritage spirituel de Saint François d’Assise est merveilleux en ce qu'il peut toucher beaucoup d'entre nous dans sa sensibilité propre, et tout spécialement celles et ceux qui vivent, comme à L'Arche, la rencontre quotidienne de la beauté et de la fragilité. Ce n'est pas pour rien qu'Assise est devenue au fil des années un lieu de pèlerinage privilégié des communautés de L’Arche. L'assemblée générale de notre fédération internationale s'y est même déroulée en 2004. Et, comme Jean Vanier le soulignait dans sa dernière lettre, nous sommes invités à nous inscrire dans une lignée d'artisans de paix : « Les 3 assemblées – Assise, Kolkata, Atlanta – nous font regarder Le Poverello, Mahatma Gandhi, Mère Teresa, Martin Luther King. Ils sont des modèles qui nous appellent à œuvrer avec plus d’humilité et de joie pour l’unité et la paix. » Quel beau lieu donc, à quelques semaines seulement de la nouvelle assemblée de la fédération, pour se retrouver tous ensemble avant d'envoyer Bruno et Pascale à Atlanta, où ils représenteront la communauté de Grasse.
Et puis, dès que notre idée de partir en pèlerinage s'est propagée, L'Arche de la Vallée nous a confié la mission de ramener pour leur oratoire une belle croix de San Damiano : nous ne pouvions plus faire marche arrière !

Un appel à chacun
Partir ensemble... c'est biblique ! initiatique même, universellement. Encore faut-il dépasser les appréhensions : fatigue du déplacement, intendance et logistique à porter, ainsi que la lourdeur du groupe pour certains, peur de ne pas se retrouver dans le sens donné à ce projet...
Nous avons beaucoup échangé, désireux de construire l’unité, de faire en sorte que chacun se sente « appelé » et respecté dans sa sensibilité propre. Personnes accueillies, assistants, amis bénévoles et administrateurs... chacun a reçu une invitation personnelle à participer à ce pèlerinage qui nous permettrait à tous de rendre grâce pour le chemin parcouru et ensemble de continuer le chemin. Nous pressentions que ce pèlerinage serait un acte fondateur pour notre jeune communauté et nous souhaitions que cela soit un évènement porté par tous.
La réception de cet appel a été diverse, en fonction de ce que chacun met derrière le mot « pèlerinage ». Nous avons décidé durant 9 mois de consacrer une réunion communautaire par mois (toute une après midi) à une réflexion et un échange sur les valeurs héritées de Saint François d’Assise et la manière dont elles peuvent nous toucher, quels que soit notre attitude vis-à-vis de la foi et de la pratique religieuse : guerre et paix, richesse et pauvreté, beauté de la création, fraternité et communauté... A la veille du départ, nous étions tous sur le même chemin.
Le 3 mai au matin, nous nous sommes donc retrouvés, 55 personnes, en route pour San Damiano (où Saint François composa son hymne à la Création, avec les oliviers, les blés verts et les coquelicots qui ondulent sous le vent du printemps...), Gubbio (où il dissuada le fameux loup de terroriser les villageois), Pérouse (où il fut emprisonné), le lac Trasimène, et enfin Assise, sommet de notre pèlerinage, où, comme le jour de notre fondation, le 4 octobre 2010, un déluge de pluie nous attendait (ce qui est normal pour une arche !). Dans la basilique Sainte-Claire, certains ont pu découvrir la fameuse croix devant laquelle Saint François reçut son appel à reconstruire l'Eglise et que nous connaissons bien à L'Arche à Grasse car une très belle réplique de cette croix nous a été donnée pour notre « coin prière » avant même la fondation de la communauté. D'autres ont pu admirer les fresques qui couvrent les murs de la basilique Saint-François. Tous ont pu en profiter aussi pour faire quelques emplettes et déguster une boisson chaude dans un café pour échapper à la pluie.
Lors de notre dernière veillée à Assise, les personnes accueillies et les assistants se sont remis mutuellement une petite croix de Saint François (le Tau), et devant une projection des photos prises tout au long de notre périple, chacun a pu exprimer ce qu’il avait reçu durant ces 5 jours. Il était important que cette petite cérémonie nous permette d’ancrer dans nos cœurs le souvenir de ces temps forts.

Accepter de vivre un déplacement intérieur

Partir ainsi relevait quand même un peu du défi. Tout le monde était finalement à la fois étonné et heureux que tout se soit bien passé. Nous sommes rentrés un peu fatigués sans doute, mais riches de tous ces moments extraordinaires que nous avons partagés et vécus ensemble.
Nos regards les uns sur les autres ont été transformés : les personnes habitant en foyer ont appris à mieux connaître les personnes externes ou ceux qui travaillent « dans les bureaux », les familles et leurs enfants ont apporté un petit air de jeunesse supplémentaire, les bénévoles se sont mis à animer les veillées, les responsables se sont laissé conduire par les volontaires...
Grâce à la préparation spirituelle de l'ensemble de la communauté pendant presque toute l'année, qui a largement précédé la préparation matérielle, nous savions tous que ce voyage n'était pas un « déplacement » comme un autre. Il y avait un enjeu très communautaire. Et en même temps, l'engagement et le désir de chacun, intimement, par rapport à ces valeurs spirituelles qui s'attachent à Assise et à la figure de Saint François.

Oser mettre cette dimension spirituelle en avant n'est pas simple compte tenu de la pluralité des sensibilités. Il s'agit de trouver un lieu où chacun peut accepter de partager un peu de ce qu'il a au plus profond de lui, un peu de cette intimité de l'âme. Ce n'est pas simple, mais le résultat peut être très beau. Assise est un lieu comme cela.

En osant ce pèlerinage, en passant ces 5 jours ensemble « loin de la maison », nous avons accepté d'aller un peu « au delà » les uns avec les autres. On ne sait pas bien ce qui nous attend, mais on est prêt à le vivre. Et c'est là qu'on reçoit de belles choses.

Le 30 juin 2012

Les autres actualités

Journée des Familles / chantier de printemps

Journée des Familles / chantier de printemps

05 mai 2016

Belle journée ensoleillée, idéale pour un repas partagé et embellissement de la...

En savoir plus

La visite de Jean Vanier

La visite de Jean Vanier

21 février 2013

  Le jeudi 10 et le vendredi 11 janvier 2013, la communauté de l'Arche à Grasse a eu le très...

En savoir plus

Notre pélerinage à Assise

Notre pélerinage à Assise

30 juin 2012

L’idée d’un pèlerinage est née très vite, nourrie par le désir de fêter notre jeune communauté,...

En savoir plus